23/01/2017

Ondes telluriques

 

 

Les sources des ondes telluriques

Les failles géologiques

Les géobiologues appellent « faille », une cassure géologique. D’après eux, des gaz radioactifs ionisants difficiles à stopper comme les rayons Alpha, Bêta, Gamma s’échappent de ces failles et véhiculeraient des ondes telluriques. Ils seraient très malsains pour l’humain particulièrement sensible en station verticale. La gêne se caractériserait par un stress chronique. Il est donc conseillé dans les pièces de détente, d’éviter les effets de ces failles au maximum.

L’eau souterraine, génératrice d’ondes telluriques

Souvent présente dans le sol, et facilement détectable avec des baguettes de sourciers (parallèles ou de coudrier), l’eau souterraine peut engendrer des problèmes de santé à cause des ondes telluriques qu’elle transporte : crises de rhumatisme, arthrose, douleurs articulaires, insomnies, fatigues chroniques …

Les réseaux telluriques

Les maillages géomagnétiques émettraient des rayonnements plus ou moins malsains pour l’Homme. Leur puissance dépend de leur configuration les uns par rapport aux autres et de votre exposition à eux. Les points étoiles ou superposition des zones de croisement sont particulièrement à éviter : il semblerait que leur proximité nous rendrait plus vulnérables à des pathologies telles que le cancer.

 

Et concrètement, quel rapport avec nos habitations ?

Toutes ces ondes sont atténuées par les nouveaux types de construction. La préférence des matériaux sains et naturels est aujourd’hui évidente et les nouvelles maisons bioclimatiques, écologiques, parfois même en terre ou en paille sont élaborées dans un objectif de purification de notre environnement quotidien.

La forme de l’habitation influerait également sur l’énergie qu’elle dégage. Les bâtiments construits jadis par nos ancêtres utilisant l’unité de mesure du nombre d’or avaient des courbes très harmonieuses qui dégageraient une énergie positive. Les constructions d’aujourd’hui, très cubiques, aux formes saillantes et épurées généreraient paradoxalement des ondes moins saines.